Picto_Testo_BatimentsUn débit d’air de ventilation mal estimé entraîne une surconsommation énergétique ou une mauvaise qualité de l’air. Testo vous livre ses conseils pour bien effectuer ce relevé indispensable.

Débit d’air : une mesure à ne pas négliger

testo_480_mesure-debit-vmcLa réglementation thermique 2012 impose que toutes les constructions neuves présentent une consommation d’énergie de plus en plus faible. La maîtrise des débits d’air de ventilation dans les bâtiments de mieux en mieux isolés est ainsi déterminante. Un retour d’expérience montre que la mesure d’un débit de ventilation peut conduire à le sur estimer de 20 à 50 % en cas de mauvaise mise en œuvre des méthodes de mesure, entraînant ainsi des risques de mauvaise qualité de l’air intérieur. A l’inverse, une mesure qui sous-estime le débit d’air incite à régler ce dernier à une valeur plus élevée que nécessaire, engendrant ainsi une surconsommation énergétique inutile (Source Guide Cetiat).

Pour vérifier qu’un système de ventilation fonctionne correctement, il est donc indispensable que les professionnels (bureaux d’études, installateurs, …) utilisent la méthodologie et l’appareil de mesure adaptés à chaque installation.

4 types de mesures

Il existe différentes méthodes pour vérifier les débits d’air d’un système de ventilation en fonction du type de mesure à effectuer (mesure d’un faible débit d’air sur une bouche de petite dimension ou sur un grand diffuseur d’air de type tertiaire, mesures en soufflage ou mesures en extraction) :

Mesure en gaine, pour le soufflage et l’extraction :
L’anémomètre à hélice ou à fil chaud est utilisé pour mesurer une vitesse d’air. Cette vitesse d’air, qui est en mètre/seconde, est convertie en m3/heure en fonction des diamètres des conduits qui peuvent être saisis dans les appareils. Nécessitant de percer les gaines pour mesurer le flux d’air, cette méthode n’est pas très pratique dès lors que ces dernières ne sont plus accessibles comme c’est souvent le cas dans le pavillonnaire.

Mesure sur bouches de ventilation ou d’extraction d’air:
En résidentiel ou dans le petit tertiaire, si la mesure n’est pas réalisable directement sur la gaine, le professionnel doit utiliser un appareil couplant un anémomètre avec sonde à hélice et un cône de mesure, de type testo 417. Il permet de déterminer le débit en extraction et/ou en soufflage directement sur la bouche de ventilation et affiche directement une mesure précise en m3/heure. Il existe différentes tailles de cône de mesure (300 x 300 ou petit cône circulaire plus adapté aux espaces exigus) pour s’adapter à l’espace disponible dans lequel est située la bouche de ventilation. Si le cône ne peut pas être positionné, il se doit d’effectuer une mesure de pression différentielle à l’aide d’un manomètre relié à un flexible introduit dans la gaine. Cela ne permettra pas d’obtenir une valeur de vitesse intrinsèque mais de vérifier l’extraction par l’analyse de la dépression qui s’exprimera en hPa ou mbar.

Mesure sur entrées et sorties d’air de grandes dimensions :
Dans les bâtiments tertiaires (bureaux, hôpitaux, …), le balomètre, de type testo 420, est à privilégier pour mesurer le débit d’air au niveau des entrées et des sorties d’air de grandes dimensions. Léger et doté d’un stabilisateur de flux d’air qui transforme les tourbillons en un flux d’air presque régulier, il garantit la fiabilité des résultats de mesures ponctuelles. Pratique et connecté, le balomètre testo 420 permet de lire les relevés directement sur l’écran de l’appareil mais aussi sur smartphone ou tablette. Il en va de même avec des mesures spécifiques sur certaines bouches pour lesquelles on utilise une Matrix (organe de mesure du balomètre sans la hotte) qui permet également de mesurer plusieurs vitesses simultanément.

Mesure de pression différentielle :
Le tube de Pitot permet de mesurer en gaine la vitesse d’un fluide, de façon simple, sur des plages de mesures importantes (plus de 10 m/seconde) et dans des atmosphères chargées de particules ou d’humidité ou de fortes températures.

Retrouvez toutes les mesures indicatrices de débit selon la réglementation en vigueur et les règles propres aux installations de ventilation sur le site de Testo.