Analyse de combustion sur chaudière ventouse : les bons gestes expliqués par Testo

testo 320-mesure-chaudiereUne chaudière ventouse assure, via un double conduit concentrique, l’arrivée d’air frais et l’évacuation des gaz brûlés. Elle ne nécessite ni l’installation d’une cheminée ni conduits multiples. L’air comburant servant à la combustion est aspiré de l’extérieur par le conduit concentrique externe. Contrairement à une chaudière traditionnelle, elle n’utilise pas l’air du local où elle se trouve pour assurer une bonne combustion.
Une chaudière ventouse est parfaitement étanche pour que la combustion soit optimisée et qu’elle ne représente pas un danger. Il est indispensable que le chauffagiste procède à un contrôle de combustion que ce soit à l’installation ou lors de l’entretien de la chaudière ventouse.

Contrôle de combustion sur une chaudière ventouse, la garantie de la performance énergétique.

testo-330-mesure-chaudierePour l’analyse de combustion et le calcul du rendement de la chaudière, on prélève les gaz des fumées de combustion en plaçant la canne de l’analyseur dans le flux des fumées dans le conduit interne du conduit concentrique. Équipé d’une pompe qui aspire les fumées jusqu’aux capteurs, l’appareil de mesure affiche les teneurs en gaz. Une prise de mesure dédiée sert également à mesurer la température de l’air comburant. Elle peut être mesurée via la canne de l’analyseur durant la phase de calibration ou à l’aide d’une sonde de température spécifique pour mesurer en permanence ses variations, le calcul du rendement en sera d’autant plus juste.
En faisant une analyse de l’air à l’aide d’un analyseur de combustion tel que testo 330i, le chauffagiste mesure la teneur en oxygène dans le conduit de l’air comburant pour s’assurer que la valeur est de 21%. Une teneur plus faible démontre un retour des gaz brûlés dans l’air comburant et entraîne une mauvaise combustion. Cela permet de valider que les différents éléments de la ventouse sont bien montés, qu’aucun joint n’est pincé, que les deux conduits sont bien étanches, pour que les gaz ne passent pas de l’un à l’autre.

Vérification de l'étanchéité sur une chaudière ventouse