Picto_Testo_BatimentsChoisir un analyseur de combustion certifié EN 5379 pour garantir un standard au niveau des performances métrologiques de l’équipement

Les caractéristiques (construction, essais, performances) des analyseurs de combustion sont définies par la norme EN 50379. Tous nos appareils sont certifiés par le TÜV (organisme de certification allemand) selon cette norme.

Chez de nombreux fabricants d’analyseurs de combustion, seule la conformité est signalée. Attention cela ne suffit pas car considérée comme étant une simple auto-déclaration.

Nécessité d’avoir des protections pour allonger la durée de vie de son analyseur de combustion :
  • Contre l’humidité, le pot de condensation toujours intégré à l’appareil améliore ses capacités lorsqu’il est placé au plus près des cellules. Il est dès lors lui-même protégé des coups ou d’un écrasement contrairement à un emplacement sur la tuyauterie. Il est équipé d’une détection de niveau de condensat avec arrêt de la pompe en cas de dépassement.
    Chez de nombreux fabricants d’analyseurs de combustion, le pot de condensation est placé sur la tuyauterie donc très sensible car il n’est pas protégé des chocs liés à l’utilisation.
    De plus, le type de cellules que nous fabriquons et la conception du parcours des gaz (depuis la sonde jusqu’à l’appareil) nous autorise à réduire la quantité de gaz prélevés par là même l’humidité.
    Le matériau utilisé pour les tuyauteries (PTFE) favorise l’écoulement des gaz qui en se refroidissant moins rapidement ne provoque pas l’apparition de condensation avant leur arrivée dans le pot de condensation.
  • Contre les poussières et la suie, le filtre est toujours placé en amont avant la tuyauterie pour éviter qu’elle ne vienne se boucher.
  • Contre les concentrations anormales en monoxyde de carbone, un seuil de protection qui stoppe la pompe de prélèvement est un minimum. La protection optimale est une dilution des gaz (enclenchée sur un seuil de protection programmable) qui tout en protégeant la cellule de CO rend la mesure toujours disponible, et donc ne pénalise pas le technicien lors de son intervention.
  • Contre les erreurs de manipulation, en équipant l’appareil d’électrovannes, celles-ci permettent de placer la sonde dans le conduit des gaz tout en effectuant la calibration des cellules ou de la mesure de tirage. Non équipé de ces fonctions, la sonde doit toujours rester à l’air ambiant tant que les calibrations de l’appareil de combustion à la mise en route ou de la mesure du tirage ne sont pas terminées.
Des caractéristiques minimales requises concernant la qualité des cellules (capteurs) utilisées :
  • Étendue de mesure, durée de la garantie (sans recours à un contrat d’entretien), temps de réponse, précision de mesure.
  • Échange possible par l’utilisateur.
  • Filtre interférent intégré pouvant être changé (cela évite le coût de remplacement d’une cellule complète).
  • Calibration de 30 secondes ce qui le rend opérationnel plus rapidement à chaque démarrage. La majorité des appareils du marché propose au minimum une calibration de 1 minute voire plus.
  • Les cellules électrochimiques utilisées sont parfaitement adaptées à un usage mobile. Certains appareils du marché sont équipés d’une autre technologie. Or, par exemple les contraintes pour l’infrarouge (développée initialement pour les baies d’analyse en fixe pour le CO2 dans un appareil portable ne sont pas remplies : cette technologie est sensible au transport, aux vibrations et à l’humidité. Cette technologie requiert une maintenance importante sinon une imprécision importante peut être constatée.
Critère de robustesse indispensable

Le connecteur métallique unique (pour l’arrivée des gaz, mesure de tirage, mesure de température, identification du type de sonde) avec fixation à baïonnette assure une utilisation simple, rapide de mise en œuvre, fiable et étanche.
Nombreux sont les fabricants d’analyseurs de combustion qui utilisent des connecteurs en PVC. Y compris 1 fixation par grandeur soit 3 dans la plupart des cas !

L’écran
  • Sa conception est primordiale. Il doit toujours être protégé, nous le plaçons en retrait par rapport à la façade de l’appareil pour le protéger des chocs.
  • 4 paramètres affichés simultanément est un réel avantage. Un réglage de combustion est un compromis à trouver entre différents paramètres. On ne peut se contenter de devoir les consulter un à un. Certains fabricants proposent pourtant des appareils de type multimètres électriques avec un écran 1 ligne.
  • L’écran graphique et couleur apporte des avantages :
      ♣ Cela permet d’illustrer par des pictogrammes ou des fenêtres de texte pour faciliter l’interprétation des opérations à mener.
      ♣ Le mode diagramme affiche les paramètres en graphique pour suivre leur évolution en fonction du réglage effectué.
      ♣ La matrice de combustion est un outil graphique exclusif testo apportant au technicien l’aide nécessaire au réglage du brûleur. L’analyseur de combustion, interprète selon le type de brûleur sélectionné et indique la zone de réglage à atteindre ! Il rassure l’utilisateur.

Chez de nombreux fabricants d’analyseurs de combustion, les écrans couleur se démocratisent et peuvent être présents sur plusieurs modèles du marché. Ils n’apportent cependant jamais la matrice que nous pouvons proposer.

La qualité des accus est un point essentiel. Testo utilise des accumulateurs de type LiIon :

  • Grande autonomie.
  • Pas d’effet mémoire.
  • Temps de recharge.
  • Longévité.

Chez certains fabricants d’analyseurs de combustion, les appareils peuvent être équipés de simples piles engendrant un coût d’utilisation prohibitif. D’un point de vue écologique, il est également préférable de recourir à des accumulateurs rechargeables.
Cependant, plusieurs technologies coexistent sans se valoir. Les plus anciennes et moins performantes utilisent des accus NiCd.

L’intérêt du menu autodiagnostic

Il surveille en permanence l’état des consommables et le bon fonctionnement de l’appareil de combustion. Il prévient l’utilisateur qui peut le consulter à tout moment.
Il évite les pannes intempestives et favorise la maintenance préventive ! Il utilise des symboles simples (feux tricolores) à comprendre.

Une imprimante séparée sinon rien !

Accepterez-vous qu’un technicien se démunisse de sa valise de combustion, pour un défaut d’impression ? Une imprimante séparée permet de se dépanner entre collègue et de ne pas immobiliser l’analyseur de combustion qui est l’outil principal.
Chez de nombreux fabricants d’analyseurs de combustion, l’imprimante est intégrée ce qui nécessitera un retour de l’ensemble de l’analyseur de combustion pour une remise en état. De plus, l’évolution technologique des appareils nous amène à penser que l’imprimante deviendra obsolète car de nombreuses sociétés commencent à généraliser l’utilisation de tablette PC, PDA, smartphone. Sans parler de l’ergonomie d’un équipement intégrant l’imprimante (plus volumineux, plus lourd…).

Une garantie transparente sans être liée à une souscription d’un contrat de prestation

Nos analyseurs de combustion sont garantis 24 ou 60 mois (électronique, pompe, cellules (capteurs) de mesures) mais sans aucune souscription à un contrat d’entretien. C’est-à-dire que les composants utilisés sont dimensionnés pour résister à une utilisation quotidienne du matériel.
Chez de nombreux fabricants d’analyseurs de combustion, on parle plus facilement d’extension de garantie liée à la souscription d’un contrat de prestation.

La maintenance

Pour son analyseur de combustion cela doit être aisée, accessible, rapide et pouvant être effectuée aussi par l’utilisateur.
Le remplacement des pièces d’usures ou les consommables (filtre sonde, filtre intérieur, accumulateur, thermocouple, sonde d’ambiance, filtre interférent, cellules) se fait par l’utilisateur.
Les cellules que nous fabriquons sont équipées d’une platine électronique qui permet d’enregistrer les caractéristiques d’étalonnage de la cellule de mesure. En changeant de cellules, l’appareil de combustion, accède aux caractéristiques de la nouvelle cellule. Cela ne nécessite donc pas de retour dans notre laboratoire et de recours à un gaz étalon…
Nos cellules sont fabriquées par Testo, nous pouvons ainsi en maîtriser la chaîne complète.