Faciliter la maintenance des chaufferies moyennes et grosses puissances avec l’i-analyseur de combustion testo 300 : témoignage d’un exploitant

Basée à Strasbourg, la société ÉS Services Énergétiques, née de la fusion d’Écotral et de Dalkia Bas-Rhin, assure la maintenance et l’exploitation des installations CVC dans l’industrie et pour les collectivités (hôpitaux, centres commerciaux, …). Responsable d’une équipe de 7 techniciens, Anthony Grub et ses collaborateurs utilisent le nouvel i-analyseur de combustion testo 300. Il nous explique comment cet appareil leur fait gagner du temps et améliore la traçabilité des interventions.

Pour quelles interventions utilisez-vous l’i-analyseur de combustion testo 300 ?

Dans le cadre de l’entretien de chaufferies moyennes et grosses puissances (de 100 kWh à 2 MgWh), nous utilisons cet appareil lors des dépannages ou des réglages sur les brûleurs. Une fois que l’entretien est terminé, nous utilisons le testo 300 au moment du réglage de la combustion. En le mettant au niveau de la cheminée, il nous permet de vérifier que la chaudière est bien réglée et de s’assurer que le rendement est bon. Si besoin, nous ajustons les paramètres au niveau du brûleur.

Quel appareil utilisiez-vous auparavant ? Quels sont selon vous les avantages du testo 300 ?

Auparavant, nous utilisions l’analyseur de combustion testo 320. Le gros avantage du i-analyseur testo 300 est de pouvoir faire une attestation d’entretien directement depuis l’appareil et d’envoyer immédiatement le compte-rendu du contrôle de combustion au client par email. Plus besoin d’imprimer le ticket et de faire une photocopie pour adresser l’attestation par email dès notre retour à l’agence. Cet appareil nous fait vraiment gagner du temps !

Convivial et intuitif avec son grand écran, testo 300 s’utilise comme un smartphone. Pratique, toutes les données des clients sont archivées sur l’appareil : les caractéristiques de la chaudière, la marque, la puissance… Il faut juste choisir le nom du client pour lancer la mesure et obtenir le fichier d’attestation d’entretien. Grâce à cela, les erreurs et les pertes de documents par les techniciens itinérants sont évitées. La traçabilité est améliorée : dès la réception de l’attestation par email, le client sait tout de suite que l’entretien a été réalisé.

Faciliter la maintenance des chaudières gaz et fioul avec l’i-analyseur de combustion testo 300 : l’avis de deux techniciens

Techniciens de maintenance dans l’entreprise de chauffage Macé Frogé à Cesson-Sévigné (35), Laurent Heude et Frédéric Robin utilisent le nouvel i-analyseur de combustion testo 300 depuis quelques mois. Ils nous expliquent comment cet appareil facilite leurs interventions.

Pour quelles interventions utilisez-vous l’i-analyseur de combustion testo 300 ?

Nous utilisons cet appareil lors des opérations de mise en service, d’entretien et de dépannage de chaudières gaz et fioul. Nous intervenons autant sur des petites chaudières chez les particuliers que sur des chaufferies collectives grosse puissance (supérieure à 400 kW). L’i-analyseur de combustion nous permet de mesurer rapidement les valeurs d’O2, CO, CO2 et de rendement qui indiquent le bon fonctionnement des installations.

Frédéric ROBIN

Quel appareil utilisiez-vous auparavant ? Quels sont selon vous les avantages du testo 300 ?

Nous utilisions auparavant l’analyseur de combustion testo 330 LL pour toutes les interventions. L’i-analyseur testo 300 est plus précis et plus rapide. Le seuil de détection de saturation des cellules, notamment, a été abaissé, ce qui nous permet de gagner beaucoup de temps lors des réglages. Les valeurs mesurées s’affichent quasiment instantanément et avec une grande précision, nos interventions sont donc plus rapides. Une fois l’opération terminée, l’imprimante associée à l’appareil nous permet de remettre au client un compte-rendu des combustions directement sur place, avant l’envoi de l’attestation d’entretien que nous établissons de retour au bureau.

Laurent HEUDE

Autre avantage : l’appareil testo 300 est très facile à prendre en main, il s’utilise comme un smartphone. Son écran tactile est confortable à utiliser et son menu est intuitif : pas besoin de consulter la notice constamment, il suffit de suivre les instructions affichées à l’écran. De plus, elle s’aimante parfaitement sur les chaudières, même quand la surface est limitée. Cela nous permet d’avoir les mains libres et de consulter l’écran pendant que nous effectuons les réglages.