Si une installation de chauffage central présente des pertes de rendement  et des signes de dysfonctionnement – radiateurs froids en partie basse, chaudières bruyantes, … – celle-ci risque d’être victime d’embouage. Il est cependant primordial d’être équipé d’un système de chauffage contenant une eau propre pour qu’il soit performant.

Comment en être sûr et prouver à ses clients qu’un désembouage du circuit de chauffage est nécessaire ?

Romain Saint-Jore, gérant de l’entreprise TECHNI’GAZ 76, est spécialiste de la mise en service, de l’entretien et du dépannage de chaudières à gaz multi-marques au Havre depuis 4 ans. Il nous explique comment il contrôle et met en évidence l’état ou les baisses de performance d’un radiateur avec une caméra thermique, avant une intervention de désembouage.

Pourquoi utilisez-vous une caméra thermique ?

Le désembouage des circuits de chauffage est une activité en plein essor dans mon entreprise.

Lorsqu’un client constate que son système de chauffage fonctionne mal, la caméra thermique testo 868 me permet de réaliser, rapidement, un diagnostic avant d’effectuer un devis.

Il existe des méthodes d’analyse alternatives, consistant par exemple à simplement toucher les radiateurs à la main de manière à identifier les zones froides ou à utiliser un thermomètre à infrarouge. Mais celles-ci ne permettent que d’analyser de petites parties des radiateurs. Elles n’offrent pas au client la certitude qu’il faut absolument effectuer un désembouage des circuits de chauffage.

Lors du désembouage des circuits de chauffage, j’utilise également la caméra thermique testo 868. Pendant le nettoyage complet du circuit de chauffage qui est réalisé à chaud, je vois, grâce à l’utilisation de la caméra thermique, si le produit se diffuse bien dans tous les radiateurs. Une fois le rinçage achevé, les images montrent que les boues accumulées ont bien été éliminées et si le système fournit la puissance de chauffage souhaitée. 

Quels sont les avantages de la caméra thermique pour ces interventions ?

La caméra thermique me permet, avant tout, de prouver en image les dysfonctionnements. En réalisant une thermographie des radiateurs, les images parlent d’elles-mêmes ! Les différences de température sont clairement identifiées sur tout l’émetteur. On distingue très facilement les zones froides (en bleu dans l’image thermique) indiquant un degré de saleté élevé et l’accumulation de boue dans le système.

En réalisant des points de contrôle avec la caméra thermique testo 868, cela donne du crédit à mon intervention chez le client et prouve que mon entreprise travaille sérieusement. Cette méthode d’analyse moderne atteste d’un grand professionnalisme et le rassure.